24 octobre 2017

En finir avec le décrochage scolaire,

panorama des défis et des solutions

A l’occasion de la première édition du « Trois Cinq Friedland » organisé par la Fondation Sisley-d’Ornano, Laurent Bigorgne, Président de l’association « Agir pour l’Ecole » et Directeur de l’Institut Montaigne, a brossé le panorama des difficultés et des espoirs du système scolaire français.

Alors que la France est le 5ème pays le plus riche du monde, son système éducatif reste un des plus inégalitaires, les résultats scolaires étant directement soumis à l’origine sociale des élèves. Dès l’entrée en maternelle, un enfant de milieu défavorisé connaît environ 1000 mots de moins que la moyenne, un écart qui correspondrait à 250 heures d’interactions individuelles. Or, cet écart précoce, s’il n’est pas pallié rapidement, est déterminant : 90% des enfants qui redoublent le CP sortent du système scolaire sans diplôme.

Dans ce contexte, l’association Agir pour l’Ecole, initiée par l’Institut Montaigne et soutenue par la Fondation Financière de l’Echiquier, développe et expérimente depuis 2011 un logiciel d’aide à l’apprentissage de la lecture : « Du son au mot », qui s’appuie sur la reconnaissance vocale et permet de lutter contre le décrochage scolaire précoce.

Selon Laurent Bigorgnele dédoublement des classes de REP (Réseau d’éducation prioritaire) mis en œuvre par le gouvernement actuel, les progrès technologiques, qui offrent aux enseignants de nouveaux outils pédagogiques et les avancées de la recherche en sciences psycho-cognitives, sont autant de facteurs d’espoir dans la lutte contre les inégalités et l’échec scolaires.

Nos 5 dernières actualités

Share This